une-rencontre

Conseils, Amour, Sites de rencontre

Surnoms intimes

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais dans La Petite Vie, Creton et Pinson défient le dernier tabou du couple québécois: les petits noms intimes. Car si désormais la fesse s'affiche sans complexe, les sobriquets conservent encore toute leur zone de mystère. Bienvenue dans l'univers surréaliste des surnoms amoureux, du classique mon minou au plus excentrique mon Frankenstein adoré.

Pourquoi Christiane appelle-t-elle l'élu de son coeur mon lapin-chat? Cherchez les oreilles, cherchez la queue, rien dans le physique de Pierre qui ressemble de près ou de loin à un métissage de Bugs Bunny et de Garfield. Mais dans son esprit, peut-être...Seul un partage assidu de l'intimité du lapin-chat en question nous permettrait de vérifier cette hypothèse. Gageons cependant que Christiane, alias minou, ne serait pas d'accord... Qu'il s'agisse de Loulou, bijou, tipou, joujou ou chou, le petit nom dont on affuble l'être aimé signifie au fond: "Je te connais comme personne d'autre".Et il en va des surnoms amoureux comme des perversions sexuelles; certains sont inavouables, même à son psychanalyste. Rassurons nous, selon le psychiatre William Bechter "Personne ne veut savoir comment les gens s'appellent entre eux. De la même façon, nous allons tous aux toilettes, nous éprouvons tous des désirs sexuels, mais personne ne veut connaître les détails."

La face cachée des sentiments

"Dans notre couple, témoigne une patiente de Bechter, le surnom est un signe d'intimité et de confiance mutuelle qui nous permet de lâcher notre fou ensemble. Il réaffirme des émotions réciproques difficiles à exprimer autrement, et me fait prendre conscience, à chaque fois, de la force de notre complicité." Autrement dit, minou et pitou sont la crazy glue de l'amour.

Selon la psychiatre torontoise Mary Seeman, le surnom exprime la réalité cachée d'une relation: "Des motivations inconscientes peuvent inspirer les noms que l'on se donne dans la vie quotidienne, indique-t-elle." Autant dire que découvrir le sens réel d'un surnom relève de la psychanalyse, 

mon toutounet

J'ai quitté tôt,
je rentre tard.
Y'a plus de café.

Je t'aime

ta dulcinée

XXX

 

Parfois, il faut s'interroger sur l'évolution de notre nomenclature amoureuse. En ce qui concerne madame, passer du statut de petit oiseau des îles à celui de grosse minoune, n'augure rien de bon. Il est peut-être temps de surveiller son poids.

Quant à monsieur, si sa dulcinée délaisse Batman pour le nommer beau bazou, peut-être fait-elle allusion aux ratés de son pot d'échappement.

Des signes de confiance

Dans le fond, ce genre de scénario est parfaitement sain, car il reproduit l'évolution normale d'une relation : le couple passe du stade de l'idéalisation à celui de l'ambivalence, ce qui se traduit par un changement du vocabulaire amoureux. Dans une relation harmonieuse, l'amour devient de moins en moins aveugle, mais de plus en plus tolérant. Ainsi, se faire appeler toutoune par un mari fidèle, au bout de 30 ans de vie commune, dérange moins que de se faire appeler ma grosse par un bel amant de passage! Par conséquent, pour oser des noms plus audacieux du genre vieille doudoune ou vieux chameau, sans craindre de blesser, une solide culture de couple, c'est-à-dire des références et une longue vie commune s'imposent.

Mais le jour où notre Superman nous appelle maman, cela signifie que le glas de nos nuits torrides vient de sonner. Demandez à môman, dans La Petite Vie, ce qu'elle en pense... Vieux relent de la religion catholique qui dissocie maternité et érotisme, cette mode est heureusement en perte de vitesse. Par contre, la peur du sexe opposé serait en pleine progression et s'exprimerait dans des expressions nouvelles du genre: mon oiseau de proie, ma louve, mon serpent à lunettes ou ma lionne! Le professeur Bechter rapporte le cas d'un jeune homme en psychothérapie, qui appelait sa compagne: ma mante religieuse. Lorsqu'on lui a dit que les femelles de cette espèce dévoraient le mâle après l'accouplement, il a compris à quel point sa partenaire l'effrayait.

On dit que le couple est en crise, allons nous aussi assister à une révolution du vocabulaire amoureux? À quand les tandems toutou et maîtresse? Ah! Petite vie! 

Réseau contact